Portage Salarial : les avantages et inconvénients

Portage Salarial : les avantages et inconvénients

Rentrée 2019

Devenir son propre patron, trouver ses propres clients, travailler à son rythme, pour beaucoup la façon de travailler à changer, mais quel statut choisir ? Souvent, les freelances ont peur de se lancer à cause de la précarité. Avez-vous pensé au portage salarial ?

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Créé dans le milieu des années 80, le portage salarial représente pour l’année 2018 pas moins de 1,3 milliard de chiffres d’affaires et 86 000 employés portés. Cependant le portage salarial reste une branche assez mal connue, bien qu’elle touche tous les secteurs d’activité. Initialement, il s’agit d’un dispositif voué à combattre le chômage. Face aux difficultés de trouver un emploi stable, surtout pour les cadres seniors, des associations ont imaginé la possibilité de réaliser des prestations de services sans pour autant devenir auto-entrepreneurs et perdre tous leurs droits. En gros le travailleur indépendant via une société de portage ne gère plus ni l’administratif ni la facturation, mais garde sa liberté d’activité. Sur le papier, donc ce statut semble parfait, mais qu’en est il dans la réalité ?

Documentation gratuite

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Comme nous l’avons vu précédemment, le point fort du portage salarial réside probablement dans le fait de ne prendre que peu de risque. Le freelance qui décide de débuter son activité en portage peut immédiatement après un accord avec la société de son choix débuter son activité et la tester sans avoir à créer d’entreprise. De plus un employé porté, garde un statut de salarié, ce qui lui ouvre le droit au régime général, soit la couverture sociale, une assurance-chômage, des cotisations retraite, etc. Un bon moyen de tester dans le réel sans prendre trop de risque la viabilité de son projet, mais aussi de ne pas avoir à s’engager sur ses biens propres. De plus la société de portage salarial gère le coté administratif ce qui reconnaissons le, en France, est un énorme gain de temps. Le freelance reste lui décisionnaire de ses missions et de son tarif.

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Bien entendu, tout n’est pas toujours tout rose dans le monde du travail et bien que le statut de portage salarial dispose de nombreux avantages, il dispose aussi de certains inconvénients. À commencer par les frais de gestion que la société prélève sur le chiffre d’affaires à chaque mission et qui peut (selon les sociétés) atteindre les 15 %, plus les cotisations patronales et les cotisations salariales et les honoraires. Ce qui peut très vite amputer votre salaire de 41 % à 50 %. De plus, les contrats selon les missions sont le plus souvent de l’ordre du CDD, difficile donc si le portage est votre principale source de revenu de prétendre à un crédit ou à un prêt. La société de portage peut aussi avoir un droit de regard sur les missions et peut le cas échéant refuser une mission si elle estime que celle-ci n’est pas assez élevée.

Bien entendu, si vous souhaitez avoir recours au portage salarial, il vous faudra surtout savoir si vous êtes capable de travailler en toute autonomie.

Rentrée 2019

Laisser un commentaire

Fermer le menu